Court & Bref, la mini-interview avec Thalie Testot-Ferry !

Publié sur

A titre exceptionnel et jusqu’à la durée de l’état de confinement, je lance « Court & Bref », mini interview à la tonalité psychologique et bienveillante en posant mes questions à un acteur économique ou culturel de notre Cité Phocéenne qui nous confiera comment il vit cette période si particulière. Il nous indiquera ses projets et son coup de cœur à lire, à voir ou à écouter. Et comment il perçoit « l’après »

Avec nous aujourd’hui, Thalie Testot-Ferry, Présidente-Fondatrice de Protocole Agency, agence événementielle, Gestionnaire événementielle en faveur de la Casa Delauze, Coordinatrice du Gala de la Croix-Rouge Française, ancienne Chef de Protocole au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI).

Bonjour Thalie, merci de m’accorder quelques instants.

Bonjour Béatrice, merci à vous 🙂

Comment vivez-vous ce confinement ?

Curieusement relativement bien d’un point de vue personnel, et un peu plus stressée d’un point de vue professionnel.

Que faites-vous pendant cette période de confinement ?

Je cherche ardemment des solutions pour maintenir mon activité, me réinventer, m’adapter à cette nouvelle situation. Je venais d’emménager, donc je suis encore dans les cartons et je prends donc doucement possession de ce nouveau lieu.

Une chose dont vous avez pris le temps de faire et que vous ne faites pas normalement ?

Me plonger dans la série Wiking et du coup faire des recherches historiques sur cette période et ce peuple que je trouve passionnant, notamment au travers de ces femmes qui étaient vraiment maîtres de leur existence, des guerrières….

Si vous deviez trouver un avantage au confinement ?

Le temps, prendre le temps de rêver de cuisiner de vivre et de ne pas courir dans tous les sens….S’écouter… : j’en arrive à être plus « performante » en m’écoutant et en prenant le temps de faire les choses.

Avez-vous un conseil à donner pour bien vivre ce confinement ?

J’ai la chance d’avoir mes 3 grands enfants avec moi, qui étaient éparpillés aux quatre coins du monde et on redécouvre le plaisir d’être ensemble, de passer du temps ensemble, ce ne sont plus des enfants…Les échanges sont autres et précieux…

Un conseil ? Prenez le temps de vous écouter. Se poser et pouvoir réfléchir, se recentrer et prendre le temps de faire les choses alors que dans mon métier, on a pas vraiment d’horaires. S’écouter au plus profond de soi.

 Cet arrêt quasi-total invite bon nombre d’individus à réfléchir, se mettre en question, faire des choix ou bien tourner des pages. Vous a-t- il fait songer à vous remettre en question ? A éprouver une certaine nostalgie, à prendre conscience d’un regard tout autre sur les gens ou bien, au contraire, cela ne change rien en vous ?

Je suis touchée par tous ces gestes de solidarité, les traiteurs qui offrent des repas, les cours de cuisine en ligne donnés par des Chefs, les DJ qui font des lives tous les jours. On ressent une grande solidarité…Tout le monde se sent concerné et a envie donner aux autres.

Je suis présidente de Rotary Marseille Odyssée, et suis heureuse que nous ayons pu faire des dons auprès de la Croix Rouge française à Marseille, la Fondation St Joseph, l’IHU du Professeur Raoult et enfin nous rapprocher de Fask et leur acheter des masques pour les offrir aux personnes qui font des maraudes…

On découvre ou on redécouvre des coups de cœur. Livre, musique, cuisine, sport et bien d’autres encore…. Est-ce qu’il y en un ou plusieurs qui vous font renouer avec des influences de votre passé ou allez-vous vers la découverte de nouvelles initiations ?

J’ai revu tous les films qui ont bercé mon enfance et adolescence : les dix Commandements, Ben Hur, Autant en Emporte le Vent…

Je n’ai pas encore pris le temps de lire mais je vais m’attaquer à « Femmes qui courent avec les loups » de Clarissa Pinkola Estès, dont je vous livre l’avant propos : Nous éprouvons toutes un ardent désir, une nostalgie du sauvage. Dans notre cadre culturel, il existe peu d’antidotes autorisé à cette brûlante aspiration. On nous a appris à en avoir honte. Nous avons laissé pousser nos cheveux et nous en sommes servies pour dissimuler nos sentiments, mais l’ombre de la Femme Sauvage se profile toujours derrière nous, au log de nos jours et de nos nuits. Où que nous soyons, indéniablement, l’ombre qui trotte derrière nous marche à quatre pattes.

Comment vous préparez-vous à « la sortie » ?

Encore faudrait-il avoir une date de sortie, très vague pour mon métier ! Mais avec envie et enthousiasme, et en veille sur les mesures sanitaires à appliquer pour l’accueil et la sécurité de nos invités.

Comment voyez-vous le second semestre ?

Très compliqué d’un point de vue professionnel …Plein d’élan et d’envie côté personnel !

Merci pour votre sympathie et attention à m’avoir accordé vos réponses en quelques instants !

Merci beaucoup Béatrice ! Prenez soin de vous et de vos proches !

 

(C) Max Resdefault.

signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Court & Bref, la mini-interview avec Ely de Travieso !
Court & Bref, la mini-interview avec Thalie Testot-Ferry !