Court & Bref, l’après 11 mai avec Marc Gimenez  !

Publié sur

Devant la foultitude de retours plus que positifs et de demandes, “Court & Bref” continue !

Une seule question se pose : « Et après ? » Penser à « l’après » est une façon de mobiliser ses forces positives pour un futur que l’on imagine meilleur !

Comment va-t-on retrouver Marseille ? Les initiatives se construisent, mais seront-elles suffisantes ? Une prise de conscience collective va-t-elle faire bouger les lignes ?

Territoire, environnement, culture, … dans cette prolongation de « Court & Bref », c’est le point de vue des acteurs économiques, politiques et culturels de notre Cité Phocéenne que je décide de développer. Incontournables de notre Cité Phocéenne, ils et elles concentrent l’espoir et la résilience d’un renouveau toujours possible.

Le meilleur est devant 🙂 Go Marseille !

Avec nous aujourd’hui, Marc Gimenez, Président de GIMDIS, société de marketing événementiel, RP et de distribution de vins/champagne… Ancien Responsable Communication, Relations Publiques et des Marques chez Pernod-Ricard.

Bonjour Marc, merci de m’accorder, à nouveau, ces quelques instants.

Nous sortons à peine du confinement. Pendant que les marseillais reprennent tout doucement une vie normale. Quel est le pouls de Marseille, aujourd’hui ?

Bonjour Béatrice, les marseillais et les marseillaises ont bien respecté le confinement (à part quelques abrutis…), ils ressentent le besoin de reprendre l’activité normale mais avec certaines craintes pour leur santé et celle de leurs proches, sur la reprise du travail, Il y a du stress, une peur du changement et une forte inquiétude pour leur avenir professionnel.

Certains grands patrons français militent pour une « relance verte ». Des plans massifs d’investissements publics verts seraient le moyen le plus efficace pour relancer les économies, pour une après-crise plus soucieuse d’environnement. Pensez-vous qu’il faille une relance économique « verte » qui réindustrialise aussi l’économie de notre territoire ?

Je suis tout comme eux pour une « relance verte » c’est une excellente idée, un grand projet pour Marseille et les Marseillais, pour le mieux vivre dans un environnement plus favorable pour nous et pour les générations futures, mais aussi pour le tourisme… Aujourd’hui, il faut que nos gouvernants (gouvernement, région, métropole, département et Mairie) mettent en place un plan massif prioritaire de soutien pour nos entreprises du territoire avant tout pour les TPE/PME. Le tourisme et l’évènementiel sont essentiels et sont des acteurs économiques stratégiques pour le développement économique de notre territoire, de Marseille. Ils sont parmi les plus gros contributeurs avec les locaux en CA des cafés, brasseries, hôtels et restaurants, ainsi que pour les commerces de la ville.

Selon la Banque de France, le confinement a coûté près de six points à l’économie française et l’activité économique en France a plongé de 27%  au mois d’avril par rapport à la trajectoire attendue avant la crise, en raison du confinement. Comment voyez-vous repartir l’économie de notre territoire ? Les initiatives se construisent, mais seront-elles suffisantes ? Une prise de conscience collective fera-t-elle faire bouger les lignes ?

Je ne suis pas économiste, (je suis plutôt économe avec le confinement, l’arrêt de l’activité et une trésorerie à protéger …), pour parler plus sérieusement,à mon avis  ça ne va pas repartir avant plusieurs mois, je dirai même pas avant le deuxième trimestre 2021.

Les initiatives ne seront pas suffisantes, il faut apporter plus de ressources durant cette période pour les petites entreprises, il va y avoir de la casse et de nombreuses TPE/PME en difficulté ou sans activité (évènementiel, intermittents du spectacle, salles de concert, cinémas…) vont rester le carreau. D’autres qui ont senti le vent venir vont s’adapter, s’adaptent déjà et d’autres vont apparaître avec cette nouvelle économie qui est en train de se mettre en place.

 Comprendre la consommation de demain. La crise sanitaire a servi d’accélérateur à des tendances qui se dessinaient déjà. Hybride, made in France, petits créateurs, dans un monde post Covid-19, comment consommerons-nous ?

La crise nous aura permis d’enfin comprendre qu’il faut impérativement produire et consommer made in France (exemple avec les masques chirurgicaux, les tests, les respirateurs artificiels…), mais il faut surtout produire et consommer localement. Il est donc important de soutenir l’économie locale et toutes ces entreprises de notre territoire. Nous devons donner la priorité à nos entreprises locales TPE et PME dont le siège est sur Marseille et dans notre département.

Le mois de mai nous amène progressivement vers l’été, saison de distractions. La culture est le reflet d’un monde polymorphe à la pluralité des sens.  Dans un sens courant, elle évoque généralement la connaissance des œuvres de l’esprit : littérature, musique, danse, art, etc. Et demeure aussi un « héritage social ».  Quelle « culture » aimeriez-vous voir à Marseille ?

La culture en prend un sacré coup dans tous les sens, cet été ne ressemblera pas à nos étés passés avec toutes ces belles manifestations qui se déroulent dans tous les secteurs de la ville, les festivals musicaux dont le Jazz des 5 continents, les spectacles du château de la Buzine, le théâtre Silvain, les rooftops et lieux festifs … Marseille capitale Européenne de la culture en 2013 nous a fait faire un grand pas en avant, puis MP 2018 une nouvelle année culturelle montre bien que Marseille est attachée à la culture, c’est notre héritage social avec toutes ses diversités, ses richesses qui font que Marseille est unique et il faut continuer en ce sens. Il faudra redonner un coup de pouce à la culture, elle est essentielle et vitale,  on a vu son importance pendant le confinement…

 Enfin, comment voyez-vous Marseille « demain » ?

J’ai regardé, écouté, entendu tous nos hommes et femmes politiques de tous bords, toutes et tous nous ont donné leur vision de Marseille et ont leur programme qu’ils appliqueraient s’ils ou elles étaient élues maire aux élections municipales. Je vous laisse donc à vous et aux lecteurs le soin de vous faire votre propre opinion sur ce que sera Marseille demain (même si j’ai ma petite idée sur le sujet, mais chut…)

 Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions !

signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Court & Bref, l’après 11 mai avec Patricia Guelfi-Mossotti !
Court & Bref, l’après 11 mai avec Marc Gimenez  !