Court & Bref, l’après 11 mai avec Olivier Laurenceau !

Publié sur

Devant la foultitude de retours plus que positifs et de demandes, “Court & Bref” continue !
Une seule question se pose : « Et après ? » Penser à « l’après » est une façon de mobiliser ses forces positives pour un futur que l’on imagine meilleur !

Comment va-t-on retrouver Marseille ? Les initiatives se construisent, mais seront-elles suffisantes ? Une prise de conscience collective va-t-elle faire bouger les lignes ?

Territoire, environnement, culture,etc… dans cette prolongation de « Court & Bref », c’est le point de vue des acteurs économiques, politiques et culturels de notre Cité Phocéenne que je décide de développer. Incontournables de notre Cité Phocéenne, ils et elles concentrent l’espoir et la résilience d’un renouveau toujours possible.

Le meilleur est devant…Go Marseille !

Avec nous aujourd’hui, Olivier Laurenceau, Responsable du Développement Commercial d’Opardeo, société basée dans le développement informatique et la digitalisation de process, ancien Responsable du Développement de la CPME13.

Bonjour Olivier,  merci de m’accorder ces quelques instants.

Nous sortons à peine du confinement. Pendant que les marseillais reprennent tout doucement une vie normale. Quel est le pouls de Marseille, aujourd’hui ?

Marseille est une ville jeune et dynamique, l’activité repart petit à petit et on peut imaginer que la période estivale amènera des touristes français à venir découvrir ou redécouvrir notre ville.

 Certains grands patrons français militent pour une « relance verte ». Des plans massifs d’investissements publics verts seraient le moyen le plus efficace pour relancer les économies, pour une après-crise plus soucieuse d’environnement. Pensez-vous qu’il faille une relance économique « verte » qui réindustrialise aussi l’économie de notre territoire ?

Il est vrai que le confinement a fait baisser les émissions de gaz à effet de serre. Il y a une opportunité pour engager ou poursuivre un développement plus durable mais l’enjeu maintenant, c’est la relance de l’économie rapidement. Et cette relance risque de se faire à tout prix, y compris sans engagement écologique.

Selon la Banque de France, le confinement a coûté près de six points à l’économie française et l’activité économique en France a plongé de 27%  au mois d’avril par rapport à la trajectoire attendue avant la crise, en raison du confinement. Comment voyez-vous repartir l’économie de notre territoire ? Les initiatives se construisent, mais seront-elles suffisantes ? Une prise de conscience collective fera-t-elle faire bouger les lignes ?

Il y a eu aussi beaucoup de manifestations de solidarités pour les courses ou l’aide aux  devoirs. C’est toujours dans les moments particulièrement difficiles que les réseaux d’entraide se mobilisent, il faut aussi le souligner. Les mesures de soutien économique sont très importantes, reste à savoir si ‘il y aura un vrai rebond de la consommation qui permettra ainsi de soutenir l’économie.

Comprendre la consommation de demain. La crise sanitaire a servi d’accélérateur à des tendances qui se dessinaient déjà. Hybride, made in France, petits créateurs, dans un monde post Covid-19, comment consommerons-nous ?

Beaucoup de personnes ont pris des habitudes de consommations plus locales auprès des producteurs voisins. Pour que ces habitudes perdurent, il faudra que se mette en place une vraie organisation permettant la conciliation de la reprise de la vie professionnelle et de la consommation et que le critère de prix reste attractif.

 Le mois de mai nous amène progressivement vers l’été, saison de distractions. La culture est le reflet d’un monde polymorphe à la pluralité des sens.  Dans un sens courant, elle évoque généralement la connaissance des œuvres de l’esprit : littérature, musique, danse, art, etc. Et demeure aussi un « héritage social ».  Quelle « culture » aimeriez-vous voir à Marseille ?

La culture a toujours renforcé l’attractivité de Marseille. Elle est multiculturelle et s’adresse à tous publics. C’est comme ça que nous aimons notre ville.

 Enfin, comment voyez-vous Marseille « demain » ?

Debout et rayonnante !

 Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions !

signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Lachaume et les merveilles fleuries
Court & Bref, l’après 11 mai avec Olivier Laurenceau !