Court & Bref, l’entrepreneur et son entreprise avec Christian Devuyst !

Publié sur

Dans cette prolongation de « Court & Bref », c’est le point de vue des acteurs économiques de notre Cité Phocéenne que je décide de développer.

Géographie économique et dynamique du territoire, de l’intelligence artificielle en passant par la robotisation jusqu’à l’humain et questions sur l’entrepreneur et son entreprise.

Go Marseille, le meilleur est devant ! 😉

Avec nous aujourd’hui, Christian Devuyst, Président de l’Association Frioul Terre des Artistes, association destinée à mettre en évidence le patrimoine marseillais artistique et culturel sur l’archipel du Frioul et de la start-up  « Belle île en Ville », entreprise se tournant vers l’éco-tourisme, le développement durable et la préservation des micro-systèmes.

Bonjour Christian,  merci de m’accorder ces quelques instants.

Quelle est l’activité principale de votre entreprise ? Ses points forts et ses difficultés ?

Je défends les îles du Frioul dans un but environnemental, culturel et artistique. Manque de subventions et mentalités archaïques sur place !

Si vous aviez 20 ans aujourd’hui et que vous rêviez de devenir entrepreneur, quel concurrent créeriez-vous à votre entreprise actuelle ?

Je ferais en sorte de ne pas en créer !

Vous allez chez Google au cœur de la Silicon Valley rencontrer un profil qui collerait parfaitement à votre entreprise. Qu’est-ce que vous lui dites pour convaincre la personne de déménager demain et de venir travailler pour vous ?

De quitter ce milieu pour une entreprise plus saine, résolument branchée sur l’échange humain plus que sur la robotique, tournée vers l’environnement, base de notre avenir.

Le regard et les attentes vis-à-vis des entreprises évoluent progressivement. Quel est le vôtre, quel regard porte-t-on sur votre entreprise ?

Un regard  à ce jour uniquement bienveillant !

La montée en puissance de l’intelligence artificielle et la robotisation redéfinit le monde du travail tel que nous le connaissons : selon une étude de McKinsey, presque 50% des métiers seront automatisés dans la prochaine décennie, amenant chacun à porter un regard nouveau sur ce qui est compétence…ou obsolescence. Mais alors, comment redéfinir l’humanité́ face à la machine?

Par une opposition farouche a ces principes du moins dans un cadre de travail lié à la nature.

 Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions !

….Bienvenue au Frioul pour vous y rencontrer et vous parler de mes projets.

 

signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Court & Bref, l’entrepreneur et son entreprise avec Franck Araujo !
Court & Bref, l’entrepreneur et son entreprise avec Christian Devuyst !