Court & Bref, l’entrepreneur et son entreprise avec Loïc Macqueron !

Publié sur

Dans cette prolongation de « Court & Bref », c’est le point de vue des acteurs économiques de notre Cité Phocéenne que je décide de développer.

Géographie économique et dynamique du territoire, de l’intelligence artificielle en passant par la robotisation jusqu’à l’humain et questions sur l’entrepreneur et son entreprise.

Go Marseille, le meilleur est devant ! 😉

Avec nous aujourd’hui, Loïc Macqueron, Dirigeant de l’entreprise événementielle, GNB Events. Dirigeant-associé de K-MOTORS, start-up spécialisée dans la mobilité électrique urbaine .

Bonjour Loïc,  merci de m’accorder ces quelques instants.

Quelle est l’activité principale de votre entreprise ? Ses points forts et ses difficultés ?

GNB Events est une agence événementielle spécialisée dans l’organisation de séminaires, conventions, soirées de gala et animations pour les entreprises. Double casquette nous possédons également une branche audiovisuelle, sous le nom Scenotec, intervenant sur les sujets techniques comme la sonorisation, l’éclairage et la vidéo.

Notre force réside dans la créativité, le dynamisme et la connaissance des différents acteurs du marchés permettant de créer à chaque fois un événement unique marquant les esprits de nos clients.

Le fait d’avoir intégré l’aspect audiovisuel permet de garantir une qualité technique à nos événements, car le simple « larsen » d’un micro peut laisser une image très négative d’une conférence…

La crise sanitaire que nous vivons impacte de plein fouet le secteur de l’événementiel… le principe même de notre métier étant de réunir les gens, devoir imposer une distanciation sociale avec des règles sanitaires auprès des participants va à l’encontre de notre activité, et complique réellement la mise en place d’évènement à court terme. Mais notre métier n’est pas près de s’arrêter, au contraire, de nature optimiste je suis sûr que 2021 sera une très belle année et que les sociétés ressentiront de nouveau ce besoin vital de se réunir, de se rencontrer, et d’échanger un moment ensemble, le sourire aux lèvres, sans masque !

Entrepreneur dans l’âme, j’ai fondé GNB Events, en 2011 en parallèle de mes études de commerce à Euromed Marseille (Kedge maintenant). Depuis maintenant 1 an, je suis associé également dans une start-up marseillaise se nommant K-Motors, développant une nouvelle chaine de propulsion électrique innovante et ultra performante, permettant de récupérer jusqu’à 90% de l’énergie dégagée au freinage, afin de doubler l’autonomie d’un véhicule ou de réduire par 2 la durée de chargement… Notre technologie s’implantera dans les véhicules ayant des cycles fréquents de freinage et d’accélération comme les autobus urbains, les véhicules d’interventions et de livraison en ville ou encore le sport automobile sur circuit.

Si vous aviez 20 ans aujourd’hui et que vous rêviez de devenir entrepreneur, quel concurrent créeriez-vous à votre entreprise actuelle ?

La grande chance que j’ai par rapport à cette question c’est que j’ai été entrepreneur à 20ans ! 22ans pour être précis, lancement de GNB Events, initialement Golf’n Business, organisateur de compétition de golf réunissant étudiants et managers sur un parcours. Et c’est une succession d’opportunité, de culot et d’ambition qui m’a amené à créer GNB Events et à avoir une vision plus global de secteur de l’événementiel.

Mais pour répondre à votre question, je pense que je miserais plus sur les nouvelles technologies, le digital et l’utilisation de ces nouveaux outils pour améliorer les événements de demain. Nous le voyons aujourd’hui avec la crise sanitaire, l’événementiel qui se fait sur ces mois compliqués est uniquement digital via des visioconférences et webinair…

Vous allez chez Google au cœur de la Silicon Valley rencontrer un profil qui collerait parfaitement à votre entreprise. Qu’est-ce que vous lui dites pour convaincre la personne de déménager demain et de venir travailler pour vous ?

Je lui citerais pour commencer le slogan de l’Olympique Marseillais : « À jamais les premiers ! » donc si ce candidat a l’ambition de jouer en première division avec les meilleurs, c’est à Marseille que ça se passe !

Plus sérieusement, si je me déplace aux USA pour rencontrer un candidat c’est déjà qu’en France je n’ai pas trouvé son équivalent et que je suis persuadé qu’il me faut cette personne. Cet exemple pourrait se produire plutôt avec la société K-Motors où nous allons recruter des ingénieurs et informaticiens pour développer la solution, donc je mettrais en avant la chance de pouvoir appartenir à une histoire, et participer au développement d’une startup ayant un fort potentiel et j’expliquerai au candidat que chez nous il ne sera pas qu’un simple chiffre dans un organigramme, mais au contraire une pierre solide à l’édifice que nous allons créer ensemble.

Le regard et les attentes vis-à-vis des entreprises évoluent progressivement. Quel est le vôtre, quel regard porte-t-on sur votre entreprise ?

Concernant l’événementiel nous sommes de plus en plus challengé. Le budget devient plus important que la créativité. Le délai de réponse aux demandes est de plus en plus court, la réactivité prime sur la recherche d’authenticité. Et avec la crise sanitaire notre métier doit se réinventer, intégrer complément des solutions digitales et trouver des nouveaux moyens de réunir des participants.

Nous avons la chance d’être une petite structure, dynamique et réactive, en constante recherche de nouveautés (lieux, activités, concepts), afin de proposer à chaque fois des événements différents à nos clients, collant à leur problématique de base mais leur faisant sortir un peu des sentiers connus.

Nous avons également le plaisir de porter l’image d’une agence « sympathique et à l’écoute ». Fidèle bras droit des services communication des entreprises nous répondons à de nombreuses demandes sortant de notre champ premier d’exécution, permettant ainsi d’établir une véritable confiance avec nos clients, devenant leur « boite à outils au quotidien ».

 La montée en puissance de l’intelligence artificielle et la robotisation redéfinit le monde du travail tel que nous le connaissons : selon une étude de McKinsey, presque 50% des métiers seront automatisés dans la prochaine décennie, amenant chacun à porter un regard nouveau sur ce qui est compétence…ou obsolescence. Mais alors, comment redéfinir l’humanité́ face à la machine?

Comme je le disais l’événementiel doit se réinventer. Introduire les nouveaux outils digitaux dans nos services et travailler intelligemment avec notre temps. D’après moi c’est la mixité entre l’humain et le robot qui fera un bon produit/service. Prenons l’exemple des visioconférences, si vous êtes simplement devant votre ordinateur avec votre webcam la qualité de l’image et le dynamisme de la séquence vidéo seront beaucoup moins percutants que si vous aviez 3 caméramans avec 3 caméras et 1 réalisateur pour faire une réalisation comme sur un plateau TV.  L’homme et la machine, la machine et l’homme. Rappelons aussi pour créer des machines il faut des hommes, alors jusqu’à la preuve du contraire, une machine n’est pas près de créer un homme à 100%!

Pour K-Motors, le sujet de l’IA et de la robotisation est au centre de nos discussions, notre projet s’intègre totalement dans le concept de Smart City.

Notre solution sera « connectée » permettant ainsi de suivre et contrôler l’autonomie de chaque véhicule dans le but d’optimiser la stratégie de recharge en plaçant des bornes à divers emplacement sur le parcours du bus dans la journée. Cette agilité permet de rapprocher sensiblement l’exploitation d’un bus électrique à celui du thermique. D’augmenter la disponibilité des bus électriques en profitant d’un temps « libre » pour une recharge opportune (pause déjeuner par exemple)

Aussi, les bus pourront se recharger à des « clusters » d’énergie (champs photovoltaïque, éolien, centrale de valorisation de déchets…) et participer à l’acheminement d’énergie stockée vers les points de demande en ville tout en assurant leur mission de transport de personnes.

Que ce soit pour créer une super batterie…

 Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions !

 

signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Court & Bref, l’entrepreneur et son entreprise avec Tony Tomei !
Court & Bref, l’entrepreneur et son entreprise avec Loïc Macqueron !