COURT & BREF – SPÉCIAL CHÂTEAU DE LA BUZINE !

Publié sur

Construit dans les années 1860, le Château de la Buzine fût un lieu de luxe et de fête avant son rachat par Marcel Pagnol en juillet 1941. Mais en 1973, Pagnol vend le domaine et ses hectares à Kaufman & Broad, entreprise de construction immobilière. Celle-ci souhaitera  y faire construire un lotissement de près de 250 villas nommé le « Parc des 7 collines ».

Sauvegarde in extremis en 1991, lorsqu’une association se crée pour sauver ce qu’il reste de l’édifice de La Buzine jusqu’au rachat du château par la Ville de Marseille, quatre ans plus tard. Mais comme le dit si bien l’architecte André Stern, « Nous avons tous des gênes de Marcel Pagnol ! »…Sur ces belles paroles, s’en suivra la restauration du lieu par le Cabinet d’Architecture et d’Urbanisme, Stern International, résultat d’un concours lancé en 2001 par la Ville de Marseille.

Une véritable renaissance pour le Château de la Buzine qui, depuis 2013, renferme la « Maison des Cinématographies de la Méditerranée » gérée aussi par la Ville.

En cette édition « Court & bref – Spécial Château de la Buzine »,  Valérie Fédèle, Directrice Générale du Château, est avec nous aujourd’hui.

Bonjour Valérie, merci de m’accorder ces quelques instants. 82 jours de sommeil, c’est long. Spectacles annulés, événements reportés, fermetures obligatoires. Nous sortons progressivement d’un état de mise à l’arrêt lié au Covid-19. Depuis ce 3 juin, comment le Château de la Buzine retrouve-t-il son public ? Comment s’est déroulée la réouverture du lieu ?

Le Château de la Buzine a rouvert partiellement les mercredis, samedis et dimanches depuis mi-juin et devrait à nouveau accueillir son public 7 jours sur 7 dès juillet dans l’application des mesures barrières.

La reprise se fait donc progressivement.

La période du confinement nous a permis de repenser l’espace muséal consacré à Marcel Pagnol, améliorer également la Cité du Cinéma avec de nouveaux décors et peaufiner notre exposition événement dédiée au mythe James Bond.

Nous sommes heureux de retrouver nos visiteurs et de pouvoir leur présenter ces expositions.

Notre activité se voit enfin relancée puisque nous sommes à nouveau autorisés à organiser des manifestations culturelles. Notre événement de reprise s’est d’ailleurs déroulé dimanche 21 juin à l’occasion de la Fête de la Musique. Rayan Sax, le saxophoniste star du confinement, s’est produit au Château. Les prochains événements concernent les animations enfants durant tout l’été.

Joyau du patrimoine local, le Château de la Buzine fait partie des lieux les plus convoités et courus par de nombreux touristes mais aussi par toute une population. Locale ou plus éparpillée. Quelle place occupe t-il dans le tourisme local, régional et international ?

Au niveau local, la pluralité de notre programmation (visite, festival, cinéma, conférences littéraires, concerts, spectacles, animations enfants…) nous permet de nous adresser à une large cible, le Château a un rayonnement métropolitain.

Au niveau international, Marcel Pagnol souhaitait faire de ce lieu, un véritable « Hollywood Provençal ». Aujourd’hui, le Château de la Buzine bénéficie d’une visibilité internationale, notamment à travers les divers accords de coopération qui ont été signés avec les Etats-Unis, Moscou, Israël, la Chine, l’Arménie… La Maison des Cinématographies de la Méditerranée s’impose aujourd’hui comme l’un des fleurons du patrimoine et de la culture de notre territoire.

 Expositions, cinéma, films d’animation et petits concerts…la culture ne manque pas au Château de la Buzine. Quels seront ses temps forts sur le second trimestre ?

L’exposition consacrée à James Bond est l’événement phare de ces dernières semaines. Une soirée inaugurale est prévue le 9 juillet (sur invitation). L’exposition est d’ores et déjà accessible aux visiteurs.

Dès le 6 juillet, le cinéma rouvrira ses portes et proposera une programmation variée alliant sorties nationales, films d’animations pour le jeune public et cycles cinéma grands classiques.

Le Château de la Buzine aura plaisir à accueillir le jeune public pour les ateliers culturels de cet été (du 6 juillet au 28 août). Au programme : arts créatifs, théâtre, cinéma, jeux pédagogiques, découverte de notre patrimoine, art du spectacle vivant, atelier d’imagination…

À la rentrée, des cours artistiques (musique et théâtre/éloquence) seront proposés pour les enfants.

Suivront ensuite les journées et nocturnes du Patrimoine en septembre au Château ainsi qu’une exposition concoctée par l’équipe artistique du Château mais hors les murs puisque c’est sur la Foire de Marseille que les visiteurs pourront profiter de l’exposition rock’n’roll ; le Commissariat Général de l’exposition ayant été confié au Château de la Buzine.

Les concerts de jazz reprendront également à la rentrée.

Formidables lieux d’inspiration et de créativité, les monuments français sont des écrins rares, capables d’offrir tous les espaces pour favoriser les fêtes mémorables… Il est donc original de fêter son anniversaire dans un château. Les anniversaires au Château de la Buzine sont des prestations à la fois culturelles et ludiques. Ils s’organisent autour de questions axées notamment sur la Provence, mêlant défis et chasse au trésor auprès des plus jeunes. Comment avez-vous eu l’idée de développer ce concept exceptionnel ? Il y a-t-il vraiment une clientèle pour cette occasion du calendrier ?

Le développement de cette activité a été motivé par une volonté de concilier un moment convivial et de découverte de la culture.

Les animations culturelles « anniversaires » représentent effectivement une partie de nos activités. Fort du succès de ces prestations, plus de deux mois d’attente sont nécessaires pour une réservation. Les enfants apprécient notamment les dimensions ludiques et culturelles de l’activité puisque la chasse au trésor est associée à une thématique choisie en amont.

 

Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions !

 

(C) Château de la Buzine.

 

 

 

 

 

 

signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Océopin, une histoire de famille au Cap Ferret
COURT & BREF – SPÉCIAL CHÂTEAU DE LA BUZINE !