L’essence de soi

Tisser un lien avec son #parfum, nous le faisons toutes. Pour moi, sortir sans parfum, c’est se sentir nue. Autant, je ne porte pas de bijoux ; sauf ma montre et deux bracelets à cordon fin, je ne me maquille quasiment jamais, autant il m’est impensable, impossible, et inconcevable de sortir sans parfum.

Cette fragrance que je vaporise sur moi chaque matin puis avant chaque rendez-vous m’est existentiel. Histoire singulière autour d’un effluve, il paraît que « le souvenir est le parfum de l’âme » tel que le disait #GeorgeSand. Si cela est vrai, sachez que le mien est synonyme de #tendresse. Je le porte chaque jour même lorsque je ne vais pas bien.

Le parfum a un #pouvoir : son odeur. Mes livres sont mon refuge. Et l’écriture ma consolation. J’ai mis du temps à rencontrer le parfum dont je rêvais. Je me rêvais de trouver une #odeur rien qu’à moi : #singulière, intime et douce. Coup de foudre immédiat lorsque j’en respire sa fragrance.
Invitée à l’inauguration de la boutique située Rue des Francs-Bourgeois ( Quartier du Marais à Paris), en 2015, l’uppercut se produit. Depuis, il ne me quitte plus.

Diversifiés en plusieurs déclinaisons, la mienne demeure « #EauTendre ». Souvent, on me dit que je le porte bien. Que je sais que je suis dans les parages. Ascenseur, pièces de la maison ou lieux publics, il est devenu ma #signature.

Femme de caractère, déterminée mais à la douceur incontestée, il symbolise la simplicité et la douceur auxquelles j’aspire avec moi-même mais aussi auprès d’autrui.

Mon parfum s’appelle #Chance. Et j’en adresse à #Chanel toute ma gratitude…Entre mes #écritures.

Crédit photo : Chanel.com

signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Nomasei, luxe des sandales, bottines et mocassins
L’essence de soi